Revenus et indemnités versées : quelques chiffres autour de Davos et la Coupe Spengler

image post
  • Posté par dam, le :

    21/12/2018

Si le club grisons doit beaucoup de sa survie financière au tournoi de fin d'année, il pourrait également expliquer le déclin qu'il vit actuellement.

En effet, si la Coupe Spengler est toujours aussi rentable avec plus de deux millions de bénéfice qui vont dans les caisses du HC Davos, ce dernier doit depuis 2012 rétrocéder CHF 800'000.- aux autres clubs comme le rappelle un article que vous retrouverez dans plusieurs quotidiens romands. Un "manque à gagner" qui permettrait l'engagement de bons joueurs suisses ou d'un top étranger.

Une somme à débourser qui fait mal donc, mais qui à l'autre bout n'a guère d'influence sur les finances des onze autres clubs. Les même qui avaient obtenu cet accord pour combler le manque à gagner de ne pas jouer pendant la période des fêtes. Mais une vision qui a bien changé selon les DG interrogés, préférant bénéficier de cette pause pour reposer l'équipe, le potentiel de gains pendant cette période n'étant plus aussi évident avec les affluences actuelles tout au long de l'année.

Un tournoi qui peine même maintenant à trouver une seconde équipe suisse invitée, Gottéron ayant par exemple décliné l'invitation cette année. Et des clubs qui hésitent à prêter leurs joueurs à cause du risque de blessure malgré les dédomagements touchés pour chaque hockeyeur mis à disposition : entre CHF 2'000 et 5'000 et même jusqu'à CHF 10'000.- pour un joueur étranger, montant que touchera Lugano pour Linus Klasen cette année.




Catégories