Le modèle des joueurs étrangers pour instaurer un plafond salarial en Suisse

image post
  • Posté par dam, le :

    15/05/2020

Si l'idée d'introduire une limite aux salaires n'est pas nouvelle et va donc maintenant à nouveau donner lieu à d'intenses discussions, reste toujours l'aspect premier de la légalité d'un tel système.

Le Journal du Jura revient sur le sujet au travers d'un excellent article dans son édition du jour en donnant la parole à Stefan Choffat, avocat et accessoirement ancien attaquant de Bienne et Fribourg.

Limiter les salaires ne pourrait passer que par un gentlemen’s agreement, soit une convention qui n'aurait aucune valeur devant un tribunal, mais que l'on connaît déjà puisque c'est sur ce système que repose la limite concernant les joueurs étrangers, qui contourne les accords de Schengen. Et qui fonctionne très bien depuis.

Un système qui repose donc avant tout sur la confiance, qui pourrait donc aussi être sa faiblesse quand on arrive dans un sujet aussi sensible que l'argent. Il s'agirait donc d'avoir un contrôle administratif stricte et que chaque dirigeant de club s'engage personnellement en signant la déclaration de masse salariale de leur club. Il serait alors trop risqué de vouloir contourner l'accord.

Une fois déterminé ce que comprend le salaire (voiture, appartement ou encore assurances), le contrôle serait facile puisque chaque club doit déjà transmettre aux administrations fiscales les revenus détaillés de ses joueurs.

Bref ce n'est pas encore pour demain mais un groupe de travail a été créé pour avancer notamment sur cet aspect de l'évolution du hockey suisse et la dynamique des clubs va dans ce sens. Sera-ce toujours les cas lorsqu'il faudra en venir à l'application et que les effets de la crise se seront dissipés ?




Catégories