Patrick Fischer s'exprime sur les changements à venir dans le championnat suisse

image post
  • Posté par dam, le :

    10/01/2021

Longue et intéressante interview de notre sélectionneur national dans le SonntagsZeitung du jour.

Parmi ses sujets de satisfaction, l'absence de relégation sur ces deux prochaines saisons qui pourrait devenir pérenne par la suite. Conscient que cela enlève un peu de piquant pour les fans, il salue l'opportunité pour les équipes d'enfin pouvoir planifier à long terme, d'établir un plan quinquennal, former de bons jeunes joueurs sur ce laps de temps et investir la cinquième année pour viser le titre.

Et de prendre en exemple la Finlande où les jeunes de 15 ou 16 ans jouent déjà au plus haut niveau dans une ligue qui est fermée. Et au contraire de fustiger le manque de crédit qui leur est accordé en Suisse,  comme Valentin Nussbaumer qui a joué un championnat du monde U-20 exceptionnel l'année dernière et n'a même pas droit à dix minutes de jeu maintenant. Sans doute pas le meilleur exemple puisque sa signature à Davos n'est certainement pas étranger à ce fait.

Il est évidement très sceptique sur l'augmentation du nombre d'étrangers et propose une alternative. Autoriser à ne mettre que 20 joueurs sur la feuille de match au lieu de 22, comme dans la LNH. Ou introduire une règle selon laquelle deux ou trois joueurs doivent avoir moins de 20 ou 21 ans sur la feuille de match. Ainsi, les coûts salariaux pourraient être réduits et les jeunes joueurs intégrés. Et de préciser que sur le plan sportif, l'augmentation du nombre d'étrangers signifie que les Suisses perdront sans doute d'importantes minutes de glace, notament lors de cinq minutes de fin de match, en power play ou en box-play.

Un autre argument qui lui fait douter que plus de joueurs étrangers feront baisser les coûts. Les clubs n'auront sans doute pas de peine à trouver de bons joueurs bon marchés à travers le monde, mais s'il performe lors de sa première saison en Suisse, nous nous retrouverons avec la même situation de surenchère entre clubs pour le signer pour la suite.

Il pointe également le coup de massue que ce serait pour la motivation des jeunes. Et de citer son exemple à Lugano : "En tant qu'entraîneur à Lugano, j'ai fait l'expérience de ce que cela peut faire à un club quand les jeunes sentent que la porte de l'équipe première est ouverte. Cela leur donne une énorme motivation. Soudain, des jeunes comme Fazzini, Merzlikins, Dal Pian et bien d'autres ont fait le saut et les fans ont aussi apprécié. Quand on sait que l'équipe est remplie d'étrangers, cela ne contribue certainement pas à la motivation et au développement des jeunes joueurs." Et de regretter le probable disparition des clubs fermes comme l'EVZ Academy et les Ticino Rockets qui ont permis à des nombreux joueurs de faire le pas.




Catégories