Gerd Zenhaüsern : "nous payons les erreurs du passé"

  • Posté par dam, le :

    28/11/2015

Gerd Zenhaüsern A la veille du déplacement biennois, le coach fribourgeois a accordé une longue interview au Journal du Jura dont voici un petit résumé.

Sur son nouveau contrat : "L’aspect financier est le cadet de mes soucis! L’important est de pouvoir continuer à Fribourg en faisant partie d’un projet. Deux ans, c’est une durée qui permet de construire. La saison prochaine, l’équipe va encore connaître des changements. On essaie de s’améliorer pour s’approcher des plus grands." A propos de l’étroitesse de son contingent : "Oui, la quantité, c’est notre problème. Nous n’avons pas un cadre assez large pour assumer des blessures. Nous avons dû faire des choix; nous payons les erreurs du passé, avec des gars bien trop rémunérés pour leur ni- veau. Nous devons financer le processus de changement. Nous sommes face à une ou deux années critiques sur le plan économique. Le club doit passer par là." Sur l'engagement de ses anciens joueurs lausannois : "Avec le directeur sportif Christian Dubé, nous discutons de tous les choix sportifs. Nous avons la même vision: nous voulons que les joueurs viennent pour le club, pour le projet. A la limite, le nom de l’entraîneur sert juste à faciliter les choses. Ces trois-là savaient que je voulais travailler avec eux mais quand ils ont signé, je n’avais pas encore prolongé; ils n’avaient aucune garantie. Actuellement, le marché est sec. Alors, on engage des éléments que l’on connaît et dont on est convaincu qu’ils vont nous aider." Le dossier Gaëtan Haas : "Celui-là, j’aimerais l’avoir dans notre équipe! Gaëtan est le joueur parfait pour notre projet. Un profil comme le sien, c’est même une priorité pour nous. Mais sur ce genre de dossier, il est aujourd’hui impossible pour Fribourg de rivaliser contre son club formateur ou contre les grosses écuries. Pour qu’un tel joueur change d’environne- ment, il doit avoir un très bon feeling avec son futur em- ployeur. Cela n’engage que moi, mais si Gaëtan avait quitté Bienne, il serait parti pour Davos." La collaboration avec Slava Bykov : "Pouvoir compter sur un entraîneur champion du monde et champion de KHL, sur un homme qui a été un joueur d’exception, pour moi, c’est très préieux. Alors, évidemment, j’en profite. Toutes les deux semaines, on se voit en tête-à-tête. On parle de l’équipe, de détails ou de choses très générales."  




Catégories