Hubert Waeber se montre très volubile sur le budget de Gottéron, et tacle le manque de transparence de Lausanne

image post
  • Posté par dam, le :

    14/10/2021

Le président de Gottéron a donné une longue interview au magazine Slapshot dans lequel il donne quelques détails sur les salaires et budget du club.

On débute évidemment avec le transfert de Christoph Bertschy en confirmant que son salaire fait entièrement partie du budget - sans apport extérieur d'un mécène - mais que les montants sont différents selon les années, en fonction du budget qui évoluera à la hausse. Au niveau salaire moyen, il sera dans les eaux de Reto Berra et Raphael Diaz.

Et pour en terminer avec cette arrivée, Waeber confirme qu'il devait faire face à trois autres concurrents et trois options outre Fribourg : prolonger à Lausanne ou déménager à Berne ou à Lugano.

Au niveau budget, ce sont 25 millions qui sont à disposition de toute l'entreprise, 7 millions sont dépensés pour les salaires de la première équipe, un de plus pour le staff et les avantages en nature. Ce qui selon Waeber place Gottéron à la 5 ou 6ème place dans la ligue. Et la moyenne salariale des 25 joueurs est de CHF 290 000.-.

On passe également au sujet du "plafond salarial" qui a pris un coup dans l'aile mais semble toute de même faire son chemin. Et de préciser qu'il y a plus de transparence maintenant entre les clubs, hormis un seul, Lausanne. Le club lémanique qui selon lui ne représente plus le modèle d'affaire du futur avec des investisseurs qui paient tout sans assurance pour l'avenir. A l'entendre, même Zurich et Zoug sont maintenant plutôt de son avis au niveau du respect des budgets.

Encore une petite pique aux Lausannois en ce qui concerne la relève et la concurrence de Bienne, Berne et Lausanne : "Petr Svoboda affirme que le département junior ne le concerne pas, qu'il a repris le club et non le département junior."




Catégories