Un salaire en hausse de 50 % pour un international suisse, Benjamin Conz privé d'équipe nationale

  • Posté par dam, le :

    12/02/2016

Benjamin_Conz_92_2 La Liberté consacre un excellent dossier aux joueurs internationaux de notre championnat avec quelques détails sur le fonctionnement d'un appel en équipe nationale.

Les sélections de Patrick Fisher sont souvent sujettes à discussion mais la "faute" en revient aux clubs avant tout qui décident qui de leur joueur pourra être envoyé en équipe de Suisse. Ainsi, pour des tournois insignifiants comme la Slovakia Cup, les directeurs sportifs ne prendront pas le moindre risque à l'image de Christian Dubé avec Benjamin Conz : «Avant la Slovakia Cup, il y a eu des discussions avec Patrick Fischer, il voulait «Benji» Conz mais ce n’était pas possible de prendre un risque alors que notre gardien a un petit souci physique et que nous allons au-devant de trois échéances capitales. Je ne peux pas me permettre de laisser partir des joueurs clés à quelques jours du début des play-off. Et ça, le coach national le comprend. Une sélection, c’est une pesée d’intérêts entre les visées du sélectionneur, celles du club et du joueur.». Comme le veut l'adage, "celui qui paie décide", d'autant qu'une première sélection pour un tournoi majeur (Mondiaux, JO) offrira au joueur le statut d'international avec un salaire qui prendra l'ascenceur lors de la prochaine négociation : «Un joueur qui change de statut peut voir son salaire grimper très rapidement de 50%» confirme Dubé. Une fiche de paie qui restera plus ou moins la même lorsqu'il ne sera plus en équipe de Suisse. D'autres détails dans l'édition du jour du quotidien fribourgeois.  




Catégories