Stan Mikita s'est éteint à 78 ans

image post
  • Posté par dam, le :

    08/08/2018

Grosse perte pour le monde du hockey, le meilleur marqueur de l'histoire des Blackhawks de Chicago est décédé hier.

Stan Mikita avait passé tout sa carrière de 22 saisons avec les Blackhawks soit 1394 matchs. Portrait dressé par la LNH :

"Il est devenu le premier membre des Blackhawks à voir son numéro être retiré quand son chandail no 21 a été élevé dans les hauteurs du Chicago Stadium en 1980. Mikita a gagné les trophées Art Ross, Hart et Lady Byng en 1966-67 et à nouveau en 1967-68.

À 5 pieds 9 pouces et 169 livres, Mikita était un joueur offensif dynamique qui n'était pas aussi exubérant que son coéquipier de longue date Bobby Hull. Il a surmonté son petit gabarit avec sa ténacité, son attention aux détails et son talent offensif.

Mikita est né Stanislav Gvoth, le 20 mai 1940, dans ce qui était alors la Tchécoslovaquie. Sa vie a changé en 1948, quand le pays est devenu gouverné par un gouvernement communiste. Ses parents ont permis à sa tante et à son oncle, Joe et Anne Mikita, d'adopter leur fils et de l'amener à St. Catharines en Ontario.

« Quand ma tante et mon oncle m'ont amené à la gare de Prague, je me demandais à quoi ressemblerait le Canada », avait raconté Mikita en 1966. « Mais quand je suis arrivé à la gare et que j'ai vu le train prêt à partir, j'ai réalisé que ma mère et mon père étaient laissés ici. Je me suis accroché après un poteau et je me suis mis à pleurer. Pendant tout le trajet, j'ai pensé à sauter en dehors du train pour rejoindre mes parents. »

Au Canada, il a adopté le nom de famille de son oncle et de sa tante pour entamer une nouvelle vie et il a commencé à faire du sport. Quelque temps après son arrivée, Mikita a vu un groupe de jeunes garçons jouer au hockey dans la rue en bas de son appartement. Il s'est rapidement joint à eux même s'il ne parlait pas anglais et connaissait peu le hockey. Il a plus tard expliqué que les premiers mots d'anglais qu'il a appris étaient « rondelle », « bâton », « but » et « étranger ».

La carrière de hockey de Mikita n'a pas commencé officiellement avant l'âge de 13 ans, alors que Rudy Pilous, un entraîneur dans les filiales des Blackhawks, l'a mis sous contrat. Mikita a passé trois saisons avec l'équipe affiliée à Chicago dans l'Association de hockey de l'Ontario, les Teepees de St. Catharines, mais il n'envisageait pas sérieusement une carrière de hockeyeur jusqu'à ce que Hull, l'un de ses coéquipiers, soit rappelé par Chicago.

Mikita, alors âgé de 19 ans, a été rappelé durant la saison 1958-59.

« L'entraîneur des Teepees m'a dit de rassembler des vêtements, car il m'amenait à la gare pour que je me rende à Chicago, a raconté Mikita. Je lui ai demandé ce que j'allais faire à Chicago et il m'a dit que l'équipe avait un blessé et qu'elle avait besoin de moi pour le prochain match. Je me suis rendu à la gare en pensant que je serais dans un wagon avec un lit, mais non. J'ai fait tout le trajet sur un inconfortable siège de bois. Je n'ai pas du tout dormi. »

Mikita a joué trois matchs avec les Blackhawks en 1958-59. Il est devenu un joueur régulier de la formation en 1959-60, alors qu'il a amassé 53 points (19 buts, 34 passes) la saison suivante pour aider Chicago à gagner la Coupe Stanley pour la première fois depuis 1938. Il a rejoint l'élite offensive de la LNH en 1961-62 en amassant 77 points (25 buts, 52 passes). Il s'agissait de la première de 10 saisons consécutives lors desquelles il a obtenu 70 points ou plus. Il a gagné le trophée Art Ross quatre fois en cinq saisons entre 1963-64 et 1967-68 et établi un sommet personnel de 97 points (35 buts, 62 aides) en 1966-67.

Mikita a remporté ses deux titres de meilleur marqueur tout en écopant de 146 et 154 minutes de punition, respectivement. Il a changé son style de jeu en 1965 et est devenu un double gagnant du trophée Lady Byng, remis au joueur considéré comme ayant démontré le meilleur esprit sportif tout en affichant des performances remarquables sur la patinoire.

« Je faisais des choses stupides que je n'aurais pas dû faire », a-t-il dit au sujet de son changement d'attitude.

 

Hors de la glace, Mikita s'est impliqué au sein d'œuvres caritatives. En 1974, il a fondé l'école de hockey Stan Mikita, un camp d'une semaine pour les enfants atteints de problèmes auditifs. C'est ce qui a éventuellement mené à la création de l'équipe de hockey nationale américaine pour joueurs sourds.

Mikita était au troisième rang de la liste des meilleurs marqueurs de tous les temps dans la LNH lorsqu'il a pris sa retraite après la saison 1979-80. Il a été intronisé au Temple de la renommée en 1983. Il a travaillé dans le domaine de la vente et comme professionnel de golf, mais sa popularité s'est renouvelée en 1992, lorsqu'il est apparu dans le film Le monde selon Wayne, qui mettait en vedette une parodie d'un Tim Hortons à Aurora en Illinois, connu pour être celui de Mikita.

« J'ai été un athlète professionnel pendant 22 ans, et on se souvient de moi pour un magasin de beignets dans un film », a affirmé Mikita au Sports Illustrated.

Même si les Blackhawks ont retiré son numéro, il avait peu de contacts avec l'équipe avant 2007. À la suite de la mort du propriétaire de longue date William Wirtz, le nouveau président John McDonough a contacté Mikita et d'autres vedettes du passé.

« Je n'aurais jamais pensé que je verrais la glace du United Center, a avoué Mikita. Mais quand John McDonough m'a appelé et m'a demandé si j'étais intéressé d'être à nouveau un Blackhawk, j'ai sauté sur l'occasion. »

Mikita et Hull ont été honorés lors d'une cérémonie d'avant-match, le 7 mars 2008, alors qu'ils ont officiellement été nommés ambassadeurs de l'équipe. Quand les Blackhawks ont mis fin à leur disette de 49 ans sans Coupe en remportant un premier championnat depuis 1961, deux ans plus tard, lui et Hull sont parmi ceux qui ont reçu des bagues. Mikita était régulièrement présent aux événements publics, participant même à des rencontres alors qu'il se battait contre un cancer de la bouche à environ 70 ans.

Le 22 octobre 2011, les Blackhawks ont inauguré des statues de Mikita et de Hull à l'extérieur du United Center, près de celle honorant la légende des Bulls de Chicago Michael Jordan. 

En 2015, Mikita a reçu un diagnostic de ce qu'on croyait être la démence à corps de Lewy, un trouble du cerveau qui peut causer des troubles de mémoire, des hallucinations et des problèmes de sommeil. « Son esprit est complètement disparu », avait dit sa femme, Jill Mikita, au Chicago Tribune en 2015.

Mikita a été nommé l'un des 100 meilleurs joueurs de la LNH en 2017.




Catégories