Sélection suisse pour les Mondiaux féminins

image post
  • Posté par dam, le :

    06/03/2019

L’équipe nationale suisse féminine débutera les Championnats du monde à Espoo (FIN) à partir du 4 avril 2019. La coach nationale Daniela Diaz a dévoilé sa sélection pour les Mondiaux. L’équipe a été nettement rajeunie.

Les Championnats du monde féminins de Top Division 2019 se tiennent du 4 au 14 avril à Espoo (FIN). Le tournoi ne compte désormais plus huit, mais dix nations, réparties en deux groupes équilibrés selon les performances. En raison des excellents résultats obtenus lors des Jeux Olympiques 2018, l’équipe nationale suisse féminine jouera dans le groupe A, mieux coté. Elle y affrontera les USA, tenantes du titre, le Canada, la Finlande et la Russie. L’équipe de Daniela Diaz entamera le tournoi le jeudi 4 avril contre le Canada, l’un des favoris dans la course au titre.

La coach nationale a dévoilé sa sélection pour les Mondiaux. Suite à la retraite internationale de nombreuses joueuses expérimentées après les Jeux Olympiques de Pyeongchang 2018, l’équipe connaît une phase de transition importante. Fort de 23 joueuses, le collectif suisse pour les CM compte pas moins de dix joueuses nées en 1999 ou plus tard. Avec la gardienne Saskia Maurer et les défenseuses Lara Christen, Sinja Leemann et Nicole Vallario, la troupe de Daniela Diaz peut s’appuyer sur quatre joueuses ayant fêté la première qualification de l’équipe nationale U18 féminine pour les quarts de finale lors des Mondiaux en janvier.

Daniela Diaz considère que le rajeunissement de l’équipe représente également une opportunité : « Les jeunes joueuses apprennent vite et apportent un vent nouveau au sein de l’équipe, tandis que les routinières sont gages de stabilité sur et hors de la glace ». L’une de ces routinières, Lara Stalder d’ailleurs a obtenu le feu vert pour les Mondiaux après une blessure.

Toutes les équipes du groupe A, et donc la Suisse également, se qualifient automatiquement pour les quarts de finale (ainsi que les trois équipes du groupe B comptabilisant le plus de points). En phase de poule, il s’agira ainsi principalement de gagner des expériences et de peaufiner les détails le plus rapidement possible en vue des quarts de finale. « Nous entendons compliquer la vie de nos prestigieux adversaires et profiter de la phase de groupe pour souder encore plus l’équipe », affirme Daniela Diaz.

La qualification pour les demi-finales des Mondiaux serait synonyme d’exploit pour la jeune équipe suisse. « Pour y arriver, il faudra fournir un gros effort collectif. Chacune devra faire preuve d’une attitude exemplaire et surtout d’un esprit d’équipe à toute épreuve », souligne la coach nationale.

 

Sélection suisse

Gardiennes (3): Janine Alder (St. Cloud State University, USA), Andrea Brändli (Ohio State University, USA), Saskia Maurer (HC Dragon Thun).

Défenseuses (8): Livia Altmann (Colgate University, USA), Nicole Bullo (HC Ladies Lugano), Lara Christen (SC Langenthal), Sarah Forster (Brynäs IF, SWE), Sinja Leemann (SC Rapperswil-Jona Lakers), Shannon Siegrist (SC Weinfelden Ladies), Nicole Vallario (HC Ladies Lugano), Stefanie Wetli (EHC Winterthur).

Attaquantes (12): Rahel Enzler (SC Reinach), Alina Müller (Northeastern University, USA), Kaleigh Quennec (University of Montreal, CAN), Evelina Raselli (SC Reinach), Lisa Rüedi (GCK/ZSC Lions), Dominique Rüegg (GCK/ZSC Lions), Noemi Ryhner (EV Zug), Jessica Schlegel (GCK/ZSC Lions), Phoebe Staenz (HC Ladies Lugano), Lara Stalder (Linköping HC, SWE), Isabel Waidacher (Djurgardens IF, SWE), Sabrina Zollinger (HV71, SWE).

 




Catégories