Les clubs pourraient voir leurs revenus des droits TV sensiblement augmenter

image post
  • Posté par dam, le :

    25/04/2021

On saura cet été qui et comment seront acquis les droits pour le championnat de hockey dès la saison 2022/23.

On imaginait, comme cela se passe en Europe dans le foot, que le montant de ces droits connaitrait un coup d'arrêt d'autant plus avec l'expérience de MySports qui perd beacoup d'argent chaque saison.

Mais selon le site Watson il n'en sera rien et les clubs pourraient même avoir une bonne surprise. UPC détient les droits jusqu'à la fin de la saison prochaine et verse par exemple 35,4 millions de francs cette saison pour une moyenne de 30 millions sur les cinq ans.

La nouvelle société créé par les clubs sera donc en charge des négociations en direct et deux acteurs majeurs semblent à nouveau vouloir délier leur bourse : UPC et Swisscom. Pour faire monter les enchères, les droits sont découpés en plusieurs packages :

- Les droits de retransmission en direct des éliminatoires pour la télévision privée et la RTS
- Les droits de retransmission en direct des play offs pour la télévision privée et la RTS
- Différents paquets pour la diffusion d'images (par exemple les temps forts et les buts de tous les matchs), qui peuvent également être diffusés sur internet.

Si la durée du contrat sera sans doute plus courte que les cinq ans actuels, le montant pourrait être plus élevé avec cette stratégie. UPC ne peut laisser ces droits à son rival Swisscom qui détient déjà ceux du foot suisse, et la SSR se doit de montrer du sport suisse alors qu'elle n'arrive plus à s'aligner sur certains droits internationaux. D'autre part des TV privées commencent à avoir certaines ambitions et pourraient donc être également acheteuses.

Le perdant financier devrait être la Swiss League qui touchait CHF 380'000.- par saison, mais qui adoptera une autre stratégie. Plutôt que d'encaisser directement de l'argent des droits, elle cherchera à obtenur une meilleure couverture TV et ainsi pouvoir directement la vendre à des sponsors locaux.

La fédération sera encore plus mal lotie puisqu'elle ne bénéficiera plus de l'effet package ci-dessus et devra se débrouiller seule.

Au final, le site alémanique estime que les clubs de NL pourront se partager en moyenne 40 millions par saison, 10 de plus donc qu'actuellement.




Catégories