Le coin statistiques : analyse des suspensions décernées en NLA

image post
  • Posté par dam, le :

    22/12/2015

Titre article

 Par @Boumatoews

Je vous ai aujourd'hui concocté des statistiques autour d'un thème qui passionne les partisans de hockey : les procédures disciplinaires et les matchs de suspension y découlant.

A chaque décision du juge unique s'ensuivent des discussions sur la pertinence de la décision. Nous allons plutôt nous concentrer pour savoir quelles pénalités et quelles équipes sont le plus souvent concernées par ces procédures, quelles équipes sont les plus punies et où interviennent les fautes qui entraînent de telles procédures. Les chiffres concernent cette saison uniquement.

Pénalités débouchant sur des procédures disciplinaires et une suspension :

Graphe 1

Dans la moitié des procédures, l'infraction au IIHF Rule Book est le check à la tête. Il s'agit là d'un signe très clair de la ligue qui semble vouloir punir ces infractions en ajoutant des matchs de suspension en plus de la sanction prise sur la glace.

En 2ème position, nous retrouvons, le slew-footing ou en bon français le balayage. Cette infraction, peu connue, est très dangereuse est c'est pourquoi la ligue a également décidé de sévir un rajoutant un ou deux matchs de suspension en plus de la sanction prononcée sur la glace.

Les équipes par rapport aux nombres de procédures disciplinaires de leurs joueurs :

Graphe2

Les joueurs de Zoug ont été, de loin, les plus souvent touchés par l'ouverture des procédure disciplinaires. En effet, 5 procédures ont été ouvertes contre un joueur zougois depuis le début de la saison. Berne, Lugano, Fribourg et Kloten suivent avec 3 procédures.

Endroits où se déroulent les fautes débouchant sur l'ouverture d'une procédure :

Graphe 3

Plus de 4 fois sur 10, la faute débouchant sur l'ouverture d'une procédure s'est déroulée dans la zone défensive du joueur incriminé, c'est-à-dire lorsque l'équipe adverse est à l'attaque. 1 fois sur 4, cela se passe par contre en zone offensive, en principe lors d'un forechecking due à la perte de possession du puck.

Est-ce que l'action incriminée a eu lieu contre les bandes ou alors en milieu de patinoire ?

Graphe 4

Depuis le début de la saison, 11 pénalités débouchant sur une suspension se sont déroulés en milieu de patinoire, soit 45.83%. 8 pénalités se sont passés contre les bandes (33.33%) et 1 seule contre les montants du but.

Nombre de matchs de suspension reçus par les joueurs et classés par équipe :

Graphe 5

8 matchs de suspension ont été infligés à des joueurs de Zoug depuis le début de la saison (dont 5 à Blaser, 1 à Lammer, Grossmann et Morant). Fribourg suit avec 7 (4 pour Sprunger, 2 pour Pouliot, 1 pour Schilt). Lugano complète le podium (4 pour Hofmann, 1 pour Hirschi et Chiesa). Davos pointe à la 4ème place à cause des 5 matchs de suspension infligés à Setoguchi.

L'échantillon est encore mince, je vous l'accorde, mais elles il sera amené à grossir d'années en années.

Vous pouvez toujours me suivre via mon twitter si vous êtes un féru de statistiques ou simplement intéressé par le hockey suisse en général.




Catégories