La dureté des critiques sur les réseaux sociaux au travers de l'exemple de Killian Mottet

image post
  • Posté par dam, le :

    02/05/2021

Plusieurs athlètes et organisations ont choisi de ne pas s'exprimer sur les réseaux sociaux ce week-end , emmenés par les clubs de Premier League qui protestent eux contre les propos racistes subi en ligne par leurs joueurs.

Le journal La Gruyère consacre un article au sujet en s'interrogeant quel est l'impact des réseaux sociaux sur les joueurs suisses. Il donne notamment la parole à Killian Mottet qui partage son point de vue sur les critiques et insultes qu'il peut recevoir : 

«J’arrive de mieux en mieux à gérer cela. Par contre, ce qui me dérange c’est quand cela atteint mes proches. Parce qu’ils voient aussi tout passer et c’est difficile pour eux.»

Le joueur de Gottéron avait vécu un épisode éprouvant lorsqu'il avait été pincé plusieurs fois pour simulation : «Les insultes personnelles, contrairement aux critiques fondées, ça fait mal. Cela peut avoir un impact sur le côté sportif, mais aussi dans nos vies privées. Les gens oublient que nous voyons leurs commentaires»

Car selon lui il y a un équilibre à trouver tout en oubliant pas que c'est également un moyen de contact importants avec les fans. Il admet cependant s'être coupé du monde virtuel après l'élimination face à Genève, mais seulement pendant quelques jours : «Il y a plus d’aspects positifs que négatifs, c’est pour cela que j’y reste. Par contre, je n’expose plus ma vie privée. Mais c’est important de montrer aux gens qui nous soutiennent à quoi ressemblent nos vies si particulières.»




Catégories