L'incidence du huis clos sur l'intensité des matchs et l'arbitrage

image post
  • Posté par dam, le :

    17/11/2020

Le quotidien La Gruyère consacre une page dans son édition du jour à la crise Covid, mais sous un angle qui n'est pour une fois par financier.

Mais plutôt sur celui de la qualité et de l'intensité du jeu et de ses conséquences.

Tout d'abord sur les joueurs admettent que les parties ne sont plus exactements pareilles au niveau de l'engagement, que le soutien et la motivation apportés par les spectateurs doivent maintenant être trouvé entre les coéquipiers. Et une intensité moindre dans les contacts sur la glace qui se traduit en chiffres. Le quotidien a ainsi calculé que la moyenne de pénalités pour dureté excessive par match est tombée à 35 secondes alors qu'elle était de 1m06 la saison passée.

Un manque de pression du public qui touche donc les joueurs, mais également les arbitres, Raphael Berger estimant ainsi que la ligne de conduite de l'arbitrage est bien plus équilibrée. Comme quoi on trouve tout de même du positif dans cette période insipide. (photo Fribourg Gottéron)




Catégories