Le coin de l'arbitre : la charge par derrière

image post
  • Posté par dam, le :

    17/12/2015

Capture d’écran 2015-12-15 à 13.02.18

@Boumatoews

Bonjour à tous et à toutes ! Nous reprenons notre analyse des charges. Après avoir analysé la charge contre la bande (« boarding ») et la charge incorrecte (« charging »), nous allons nous intéresser à la troisième qui est la charge par derrière (checking from behind).

Geste de l'arbitre  :   Capture d’écran 2015-12-15 à 13.01.49 La charge par derrière est définit à l’art. 123 du Rule Book de l’IIHF : Capture d’écran 2015-12-15 à 10.35.07 Principe : La charge par derrière a été décrite comme étant très dangereuse et pouvant causer des blessures allant jusqu’à la paralysie. C’est pourquoi, le monde du hockey a voulu punir l’acte de checker un adversaire vulnérable par derrière. La différence entre le « boarding » et le « checking from behind » est loin d’être évident. Définition : Un joueur qui délivre un check à un adversaire vulnérable qui n’est pas conscient de l’imminence de la charge ou qui est incapable de se protéger ou de se défendre lui-même d’une telle charge. Le point de contact doit être le dos (l’arrière du corps). Développement : Si nous revenons à nos 3 différentes charges, nous pouvons voir que le « charging » sera sifflé en cas de distance parcourue pour aller charger l’adversaire dans les bandes ou réaliser un open ice check (charge au milieu de la patinoire). Le « boarding » lui est strictement réservé pour une charge qui envoie le joueur violemment contre la bande. Concernant le « checking from behind », il peut théoriquement être sifflé n’importe où sur la patinoire mais dans la grande majorité des cas, il se produit le long des bandes. Deux notions importantes ressortent du texte de l’article 123 IIHF. Premièrement, l’adversaire doit soit ne pas voir arrivé la charge ou soit, s’il la voit arriver, être incapable de se protéger ou de se défendre lui-même d’une telle charge. En somme, l’aversaire doit être en position vulnérable. De plus, la charge doit se faire par derrière l’adversaire. Ainsi, si l’adversaire check violemment sur le côté ou face à l’adversaire, seule une pénalité pour « charging » peut être sifflée si le joueur a pris de l’élan pour venir faire sa charge ou un « boarding » si elle a lieu contre les bandes. Une charge dont le point de contact est l’épaule ou le ventre, en milieu de patinoire, sans élan, ne peut pas être sanctionnée d’un « boarding », ni d’un « charging », ni d’un « checking from behind ». D’autres pénalités peuvent par contre être sifflé si le point de contact principal est la tête ou si le puck n’est plus là (obstruction). Sanction : Nous avons vu qu’autant le « boarding » que le « charging » était puni d’une pénalité mineure avec la possibilité de donner 5 minutes + match en cas de blessure ou de mise en danger. Concernant la charge par derrière, c’est un peu différent.

  • IIHF 123 i dispose qu’un joueur frappant un adversaire par derrière dans les bandes, dans le cadre du but ou en milieu de patinoire sera puni d’une pénalité mineure (2 minutes) ainsi que d’une pénalité de méconduite (10 minutes).
Alors que la sanction minimale du « charging » ou du « boarding » est une pénalité mineure, en cas de charge par derrière, la sanction minimale est d’une pénalité de méconduite de match en plus d’une pénalité mineure. Ainsi, tout joueur effectuant une charge par derrière rentrera au vestiaire.
  • IIHF 123 ii dispose que si le joueur a imprudemment mis en danger l’adversaire, la sanction sera une pénalité majeure et une pénalité de méconduite de match.
  • En cas de blessure, suite à une charge par derrière, la sanction est une pénalité de match (IIHF 123 iii)
Le mauvais réflexe de l’adversaire : IIHF 123 iv parle d’un fait de jeu très important à comprendre. Il peut arriver que l’adversaire qui voit le joueur venir le charger, tourne alors le dos à ce joueur au dernier moment afin de se protéger. Néanmoins, en se tournant de cette manière, le joueur va, en réalité, se mettre tout seul dans une position vulnérable. Aucune pénalité pour charge par derrière ne pourra alors être sifflée. D’autres pénalités pourront tout de même rentrés en jeu suivant l’action. Ce genre de choses arrivent souvent le long des bandes lorsque le match est physique. Les joueurs veulent finir leur check et les adversaires, à quelques mètres des bandes, ont souvent la mauvaise habitude de vouloir se tourner pour se protéger. Néanmoins, c’est l’effet inverse qui se produit. Dès lors, les entraîneurs, dès le plus jeune âge, devrait apprendre aux joueurs à ne pas se tourner lorsqu’une charge arrive lorsqu’il sont à un mètre de la bande car c’est là le meilleur moyen de se blesser. Tableau récapitulatif : Voici un tableau récapitulatif permettant de différencier le « charging », du « boarding » et du « checking from behind ». D’autres pénalités non encore analysées peuvent, bien entendu, encore entrer en jeu. Il n'a pas pour but d'être exhaustif, chaque situation de match restant particulière ! Capture d’écran 2015-12-15 à 12.09.32 J'espère que ces explications vous auront été utiles. N'hésitez pas à venir en parler avec moi sur mon compte twitter si vous avez des remarques, critiques suggestions.            




Catégories