L'argent va se faire rare pour la fédération suisse, la RTS pourrait elle perdre des matchs de play-off

image post
  • Posté par dam, le :

    19/01/2022

Le sujet avait déjà été abordé, l'émancipation des clubs de National et Swiss League va faire mal à la fédération au niveau des finances.

La NZZ revient sur la thématique en rappelant quelques chiffres : jusqu'à présent, Swiss Ice Hockey a profité de la vente commune des droits TV et marketing avec les ligues. Selon les comptes annuels 2021, plus de 54 millions de francs ont ainsi été versés au hockey sur glace. La majeure partie de cette somme (environ 35 millions) provenait de la vente des droits TV.

Le nouveau contrat pour ces droits TV qui entrera en vigueur pour 2022/23 est donc maintenant géré directement par la National League AG, qui va également tenter d'obtenir des montants plus importants pour les sous licence, jusqu'ici la RTS notamment. Problème, des chaînes locales privées s'y intéressent également ce qui pourrait priver la chaîne publique des matchs de play-off avance le quotidien.

Bonne nouvelle pour les clubs, le Top Scorer n'est pas prêt de disparaître des patinoires puisque Postfinance serait en bonne voie pour prolonger son partenariat de longue date. En revanche, le montant pour l'équipe nationale serait réduit alors que Zurich Assurance est sur le départ.

C'est au final deux millions de sponsoring et 6.7 millions de droits TV que la fédération va perdre et devoir compenser. Partiellement en tout cas puisqu'une grande partie de cette somme sera assumée par la National League comme contribution de soutien à la promotion des équipes nationales espoirs, de l'arbitrage et du hockey sur glace amateur.

Une cure d'amaigrissement sera donc nécessaire pour la SIHF qui espère pouvoir organiser les championnats du monde de 2026 qui apporterait une grosse bouffée d'air au niveau des finances.




Catégories